XXIVème siècle, l'Homme découvre l'Univers et part à sa conquête...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Une livraison qui peut attendre [pv Evna Ilya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Raysenn Kröder

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 04/09/2013
Localisation : Somewhere deep in the woods
Emploi/loisirs : Enjoying a weird new song x')

MessageSujet: Une livraison qui peut attendre [pv Evna Ilya]   Sam 12 Oct - 17:17


Une livraison qui peut attendre


Attendant patiemment ma nouvelle livraison, je rêvassais. J’étais arrivé de bonne heure à l’astroport ; ce n’était pas tous les jours que je pouvais obtenir ce qui venait. Un véritable aimant supraconducteur solénoïde, offrant des performances physiques inouïes pour un réacteur de vaisseau. C’était une ancienne technologie, mais qui s’appliquait nouvellement aux engins spatiaux. Son fonctionnement était le même que celui d’un accélérateur de particules, sauf qu’au lieu de booster celles-ci, il propulsait le véhicule lui-même par un champ magnétique très puissant, dû à la supraconductivité de l’objet. Bien sûr, la mise en place était très complexe et avait des chances de détruire l’aimant, mais posséder un vaisseau  amélioré de cette façon était exceptionnel pour un marchand. De plus, les particuliers amateurs étaient de plus en plus nombreux à vouloir essayer cette technologie, de même qu’ils étaient prêts payer cher pour louer un vaisseau équipé pour une seule journée.

Déjà une perspective de rentabilité s’éclairait dans mon esprit, tandis que nombre d’autres voyaient pareillement le jour, à leur tour. Il était six heures trente-deux du matin sur l’astre. Ma livraison arrivait donc dans trente-huit minutes. C’était encore long, mais ce bijou méritait qu’on patiente un peu pour le voir arriver. Je me demandais cependant à quoi cela pouvait bien ressembler, en vrai. J’avais vu des images dessus, mais j’étais persuadé que cela devait être infiniment plus impressionnant en taille réelle.

Je baillais. Se lever à trois heures du matin n’était pas vraiment mon fort. Ainsi, pour me dégourdir un peu et me réveiller, je commençai à déambuler dans le port. Tout était gigantesque… Des énormes allées grises et noires menaient à toutes les directions imaginables ; des quelque dizaines de galeries marchandes aux énormes pistes d’atterrissage, en passant par les immenses salles d’attentes, aux designs épurés et reluisants. L’allée que j’arpentais grouillait de boutiques en tout genre, aussi bien d’alimentation générale que de pinces à épiler les sourcils… Quelques vitrines proposaient les mêmes services que moi, mais aucune ne semblait s’être développée autant que la mienne. Par conséquent, je pouvais me sentir fier de bientôt posséder ce qu’eux ne verraient peut-être jamais dans leur vie.

Les chemins étaient plutôt remplis de monde. Parmi les nombreuses personnes présentes ce matin, je distinguais un groupe assez étrange. Il s’agissait de huit individus, l’air triste, qui me regardaient de travers comme si j’avais été leur pire ennemi. Je ne les connaissais pas, mais dès que j’avais vu leur visage, ils avaient commencé à partir en trottinant, l’air de me fuir. Je décidai de les suivre, me disant que courir ne pourrait pas me faire de mal. Seulement, je les perdis rapidement de vue, au niveau d’une sortie vers des toilettes publiques. Alors que je regardais de droite à gauche pour tenter de les repérer, je pus entendre, dans le talkie-walkie d’un vigile, ce qui aurait dû me frapper dès le début : un groupe de la résistance allait probablement tenter une prise d’otages dans le bâtiment. Or, connaissant certains membres, j’en savais très peu qui seraient capables d’en venir à ces moyens, et le groupuscule qui jadis avait volé mon vaisseau, accompagné de pirates, en faisait partie. Cela sautait aux yeux maintenant. S’ils avaient eu peur en me voyant, c’était parce qu’ils espéraient que je ne les eusse pas reconnus.

Je courais à présent à travers la foule semi-compacte de l’astroport, dans l’espoir de les traquer à nouveau, mais c’était presque inutile, puisqu’ils avaient eu tout le temps de s’éloigner autant qu’il était nécessaire. J’accélérai donc la cadence, dans le but d’augmenter au moins un peu mes chances de réussite. Soudain, je fus stoppé en pleine course, ayant heurté une adolescente. Me retournant dans l’intérêt de m’excuser, je pus bien me demander ce qu’elle faisait ici. Malgré mon urgence, je pris tout de même la peine de lui présenter longuement mes excuses.

« Je vous demande pardon, madame, lui adressai-je. J’étais un peu précipité par les évènements et… je n’ai pas forcément fait attention où je mettais les pieds. Je cherchais certaines personnes que j’avais déjà croisées auparavant, car il se pourrait qu’elles aient certaines informations concernant une sombre affaire de ma vie. Donc sans regarder, j’ai, par inadvertance, foncé sur vous, et je sais que c’est un profond irrespect de ma part. »

C’était bien évidemment exagéré. Cependant, j’étais d’humeur plutôt joyeuse et, de plus, je pressentais quelque chose d’assez étrange sur les raisons de sa venue ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evna Ilya

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 02/10/2013
Localisation : A Inops ou derrière toi

MessageSujet: Re: Une livraison qui peut attendre [pv Evna Ilya]   Dim 13 Oct - 12:10



Evna déambulait sur le quai de l'astroport, un peu perdue. Elle avait quitté les tréfonds de la ville d'Inops, ses rues étroites et tortueuses et si familières, pour améliorer son vaisseau, ou plutôt celui que la Résistance avait volé à un marchand des années au paravent. Un petit Cargo d'abord réduit en épave, avant d'être finalement restauré par les scientifiques et marchands de la Résistance ou payés par cette dernière. C'était une vieille technique : causer de sérieux dégâts, laisser la carcasse à la vue de tous et l'enlever quand plus personne ne s'y intéressait... Ainsi en fut-il pour le S-483. Mais comme l'engin avait subi de trop grands dégâts pour être complètement remis à neuf, cela était revenu à une sous-fifre de la Résistance : Evna.

Mais Evna se demandait s'il n'y aurait pas un moyen pas trop onéreux pour l'améliorer quand même. L'ennui, c'est qu'elle ne savait pas trop à qui demander. Elle en était à peu près à ce stade de ses réflexions, quand elle vit un homme courir droit sur elle. Il était trop tard, et l'inévitable collision se produisit.

L'homme s'excusa :

"« Je vous demande pardon, madame. J’étais un peu précipité par les évènements et… je n’ai pas forcément fait attention où je mettais les pieds. Je cherchais certaines personnes que j’avais déjà croisées auparavant, car il se pourrait qu’elles aient certaines informations concernant une sombre affaire de ma vie. Donc sans regarder, j’ai, par inadvertance, foncé sur vous, et je sais que c’est un profond irrespect de ma part.

Evna décida de profiter de l'occasion :

- Ce n'est rien, mais à qui pourrais-je m'adresser pour améliorer mon vaisseau, là-bas? demanda-t-elle en montrant le vaisseau du doigt."

Elle ne comprenait pas qui cet homme pouvait bien poursuivre, alors qu'or mis un groupe de 8 personnes étaient passées devant elle, mais il y a longtemps déjà. Les autres restaient immobiles, sur les quais, attendant un arrivage ou quelque chose dans ce genre.

Et puis, de quel affaire sombre parlait l'homme? Et puis, pourquoi se complaisait-il en tant d'excuses? Un simple "pardon" aurait suffit... Mais elle ne pouvait obtenir les réponses aux questions qui bousculaient ses lèvres.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raysenn Kröder

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 04/09/2013
Localisation : Somewhere deep in the woods
Emploi/loisirs : Enjoying a weird new song x')

MessageSujet: Re: Une livraison qui peut attendre [pv Evna Ilya]   Mer 16 Oct - 19:24

Je jetai un coup d’œil à son vaisseau. C’était presque une épave. Assez délabrée, sûrement plus aux normes depuis un bon bout de temps, elle avait cet air des carcasses de vaisseaux volés, puis assez défoncés pour empêcher son véritable propriétaire d’en vouloir à nouveau, avant d’être restaurés  le mieux possible – en tout cas était-ce l’impression que cela me donnait. Cependant, son immatriculation me disait quelque chose… Un vieil air de famille… Et avec cette bande de résistants dans les parages… Non, je me faisais sûrement des illusions. Je ne voyais pas ce qu’une gamine aurait à voir avec cette histoire. Elle n’était peut-être même pas née, à cette époque !

J’étais tout de même intrigué de savoir comment elle avait eu ce vaisseau. Justement, j’allais peut-être pouvoir l’étudier en détails, étant donné qu’elle cherchait à l’améliorer. Or, c’était en plein dans mes cordes… Enfin, si ce vaisseau était vraiment celui auquel je pensais, je doutais que je puisse le reconnaitre facilement ; l’affaire remontait tout de même à une vingtaine d’années. Je n’avais d’ailleurs toujours pas su pourquoi la Résistance avait volé le mien, et pas un autre…

Bon, j’étais quand même partagé. Soit ce n’était pas le cas et ce n’était donc qu’un vaisseau qu’on lui aurait légué, soit c’était bien le cas, mais alors je n’arrivais pas à m’expliquer comment il aurait pu tomber entre ses mains. Était-elle probablement de la Résistance… Ce qui était sûr, c’est que, quoi qu’il en fût, elle n’était pas complice du vol. Pour cela au moins serais-je parfaitement compréhensible s’il s’agissait bel et bien de mon vaisseau. Mais bon, sans tirer de conclusions trop hâtives, il fallait au moins que mes soupçons se révèlent cohérents. Pour cela uniquement acceptai-je de jeter un coup d’œil à son vaisseau.

« Je peux vous aider, si vous le voulez, lui dis-je en  m’approchant du vaisseau. C’est justement mon boulot. »

Je lui adressai un sourire courtois, puis commençai à examiner, sans lui demander son autorisation, l’aspect extérieur. La cuirasse était tout ce qu’il y avait de plus rafistolé. Il était par ailleurs très probable que l’engin ne soit pas du tout en règle, auquel cas je devrais lui faire payer un supplément pour remettre à jour tout cela. Cependant, plus j’inspectais la cuirasse extérieure, plus j’avais le sentiment que c’était effectivement mon ancien véhicule ; mais je n’avais encore aucune certitude.
Je fis un tour rapide du vaisseau, avant de recueillir des informations plus exactes sur sa provenance :

« Bien, madame, il va falloir me dire comment vous avez eu ce vaisseau, s’il vient de quelqu’un, qui vous l’a donné, à quand remonte votre dernier contrôle technique et enfin, votre nom. »

Bon, cette dernière information n’avait strictement aucun rapport avec le vaisseau en lui-même, mais c’était toujours intéressant de savoir à qui on s’adressait, même si elle-même ne connaissais pas mon nom. Enfin, avant de lui laisser le temps de répondre, j’ajoutai une dernière petite demande :

« Ah oui, il me faut également les papiers de la vieillerie… euh… du vaisseau. Sinon je ne peux pas réaliser mon travail dans la légalité. »

J’aurais dû éviter ce petit lapsus mais, pour un technicien-bricoleur-améliorateur-compétiteur tel que moi, c’était comme ceci que je définissais son bolide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evna Ilya

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 02/10/2013
Localisation : A Inops ou derrière toi

MessageSujet: Re: Une livraison qui peut attendre [pv Evna Ilya]   Ven 18 Oct - 15:19



Le marchand lui proposa d'améliorer lui-même son vaisseau en le voyant. Evna avait eu l'impression qu'il s'était décidé qu'à cet instant. Mais peut-être n'était-ce qu'une impression. Et puis, il imaginait déjà le juteux profit qu'il allait faire. Enfin, ce profit ne serait que virtuel : comme si elle, Evna Ilya, avait la fortune nécessaire! Son plan était des plus économiques : faire réparer son vaisseau, et partir sans laisser le moindre billet derrière elle. Bien sûr, pour échapper au poursuite, elle s'était déguisée : petite boule de coton par-ci par-là pour se remplumer, perruques, lentilles... Bref, tout l'arsenal nécessaire aux missions où il fallait passer incognito.

Le marchand s'approcha de son vaisseau, le fureta un peu trop à son goût, mais il ne faisait que son travail. Malgré tout, la Résistance lui avait appris à rester méfiante.

« Bien, madame, il va falloir me dire comment vous avez eu ce vaisseau, s’il vient de quelqu’un, qui vous l’a donné, à quand remonte votre dernier contrôle technique et enfin, votre nom. »

Mince... Elle ne voyait pas très bien pourquoi il demandait ça, mais...

« Ah oui, il me faut également les papiers de la vieillerie… euh… du vaisseau. Sinon je ne peux pas réaliser mon travail dans la légalité. »

D'accord, probablement avait-il eu un client qui comme elle s'apprêtait le faire, l'avait dupé. Mais elle était entraîné à créer rapidement des mensonges, aussi, semblant imperturbable, elle répondit en lui tendant un fac simulé (elle était de la Résistance quand même!) :

" Tenez. C'est ma sœur qui me l'a offert, puisqu'elle en a un neuf maintenant... Et vu l'état, vous comprenez pourquoi elle en a changé... quant au dernier contrôle, et bien, ça devait être il y a très très longtemps, mais seule elle peut savoir exactement quand."


Parfait, il n'y verrait que du feu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raysenn Kröder

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 04/09/2013
Localisation : Somewhere deep in the woods
Emploi/loisirs : Enjoying a weird new song x')

MessageSujet: Re: Une livraison qui peut attendre [pv Evna Ilya]   Mar 22 Oct - 17:16

Elle me tendit les papiers de l’engin. Apparemment, ils semblaient véritables. Seulement, mon expérience dans le domaine m’avait appris à discerner les tentatives de fraudes, ainsi qu’à ne jamais tirer de conclusions immédiates. Je jetai un premier coup d’œil aux papiers, avant d’aller fouiller le poste de commande ; là-bas, la plupart des commandes étaient HS, pour ne pas dire complètement bousillées… Je me demandais comment elle pouvait encore manier son vaisseau avec aussi peu de boutons. Bon, après tout, je devais plutôt en être heureux, cela ferait plus de réparations à faire, donc un plus gros pactole à la clé…

Je cherchai en premier lieu la date de construction du véhicule, qui, comme j’en doutais, ne correspondait pas du tout avec ce qui était indiqué sur les papiers de la demoiselle. Je ne pris même pas la peine de vérifier les autres lignes, j’étais à présent certain d’une chose : c’était bel et bien mon ancien vaisseau. Tout correspondait : le modèle, la date, l’acquéreur, les housses personnalisées et j’en passe… D’ailleurs, pauvres housses, elles étaient bien usées, après toutes ces années.

Je descendis du vaisseau. Fixant la jeune dame d’un air presque pervers, je me dirigeais vers elle en lui tendant ses papiers, les lui redonnant assez violemment. Bon, j’étais certain qu’au fond, elle s’était fait duper quand elle a reçu ce vaisseau et qu’elle était, de ce fait, totalement innocente, par conséquent, il ne lui viendrait jamais à l’idée de tenter de frauder par quelque moyen que ce soit. Mais il fallait au moins que je sois sûr d’une chose.

« Puis-je savoir si vous êtes de la Résistance, madame ? » lui demandai-je.

Je ne m’attendais bien sûr pas à un « Oh oui ! Comment avez-vous deviné ? ». En général, ils cherchaient à cacher leur identité. Cependant, la mettre un peu mal à l’aise, si elle en faisait partie, pourrait simplement prouver que la Résistance avait laissé mon si beau vaisseau à une si jeune recrue, qui n’aurait presque pas su s’en occuper.

Si elle était de la Résistance, cela ne ferait aucun doute qu’elle tente de fuir sans payer. Je la laisserais presque faire, seulement parce que, grâce à elle, j’aurais pu m’occuper une dernière fois de mon bijou ancestral.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evna Ilya

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 02/10/2013
Localisation : A Inops ou derrière toi

MessageSujet: Re: Une livraison qui peut attendre [pv Evna Ilya]   Ven 1 Nov - 19:56



Le marchand se mit à s'approcher du vaisseau, un peu trop près au goût d'Evna. Il se mit à l'inspecter en détail, mais pas aux endroits les plus endommagés... Mais elle songea qu'elle devrait se calmer, qu'elle devenait excessivement méfiante.  Mais que regardait-il avec tant d'insistance? Son cœur s'emballa. Et si il vérifiait? Non, pitié, il ne devait pas faire ça. Comment expliquer cette "erreur"? Elle n'allait quand même pas déclarer que...


« Puis-je savoir si vous êtes de la Résistance, madame ? »

*Et mince, comment il a su?! Non, c'était évident pour quelqu'un de rigoureux pour les formalités. Et même, quand on arrive avec une épave, on n'a pas a espéré une telle négligence. Et puis, je n'ai qu'à mentir jusqu'au bout, peut-être qu'il va finir par me croire...*

"Non, vous vous trompez, c'est, ou plutôt c'était celui de ma sœur! Et croyez-moi, elle ne fait pas partie de la Résistance! C'est totalement absurde..."

Cette tirade sonnait horriblement faux. Elle s'était laissé perturber. Mais qu'allait-elle faire maintenant? Et puis, zut! Les marchands sont facilement appâtés par l'idée d'une bonne affaire dans ce genre de lieu, non? Alors, il lui ferait sans doute payer plus cher, mais ce ne serait pas si grave. Du moins elle l'espérait...

"Oui, j'en suis."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une livraison qui peut attendre [pv Evna Ilya]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une livraison qui peut attendre [pv Evna Ilya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Flashback] Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles. | Cletus & Allyria
» Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles ▬ Siobhan
» Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de sesretrouvailles
» Que peut-on attendre des dirigeants haitiens?
» Peut-on se passer de la farine de blé ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Res Novae RPG :: Terra :: Astroport :: Dock des Marchandises-