XXIVème siècle, l'Homme découvre l'Univers et part à sa conquête...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Hospitalité résistante [Iskupitel et Evna Ilya] - CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iskupitel
Membre du Parti Technocrate
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 01/09/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Géopolitique/Macropolitique.

MessageSujet: Hospitalité résistante [Iskupitel et Evna Ilya] - CLOS   Dim 6 Oct - 15:06

Hospitalité résistante


Pauvrement vêtu, le député Estray l'était tout de même plus que les êtres qui évoluaient dans les bas-fonds d'Inops. Alors qu'il se frayait un chemin au sein des rues bondées et sales, les mendiants et les culs-de-jattes s'agitaient de part en d'autre, le harcelant à toute voix. Toutes les rues de la ville étaient des coupe-gorges, et il avait fallu un certain courage à Iskupitel pour s'y aventurer. Au détour d'une ruelle faiblement éclairée par une bougie sur la fenêtre d'une habitation miteuse, il repensa à ce qui l'avait amené ici. En tant que membre de la Sacra Ecclesia, son poste de député et son importance au sein du Parti Technocrate n'étant pas pris en compte par les chefs de la société religieuse, il avait été envoyé au sein de la zone terrestre la plus dangereuse, dans le but de recueillir quelques informations sur les opérations actuelles de la Résistance. Pourtant, pour cette première tentative de contact entre les deux entités officieuses, la surprise serait totale, aux risques et périls du principal intéressé et envoyé.
Ne pouvant désobéir à la Sacra Ecclesia tant il lui était fidèle et tant la peur que l'organisation lui inspirait était grande, le frêle député parcourait donc, alors qu'il sentait son estomac se nouer, bon gré mal gré et selon un plan inexistant, les rues sombres d'Inops naïvement à la recherche d'un indice ou d'une indication quant à la localisation du Quartier Général de la Résistance.
Se gardant bien de fixer les badauds, Iskupitel Estray sentait petit à petit que le malaise qu'il ressentait était dû aux regards de plus en plus méfiants et vils des habitants locaux, qui stoppaient leurs activités quotidiennes pour le fixer, qui d'un oeil borgne, qui d'yeux rouge sang.
Envoyé seul, il n'avait ni contacts, ni indices, ni armes, ni amis. Il était simplement seul dans ses vêtements sombres, surpassant la foule de son mètre quatre-vingt cinq et avançant à grand pas à travers les étals pauvrement odorants de vieilles femmes aux cheveux ternes et malpropres, poussant de-ci de-là un manant tentant de le submerger, toujours à la recherche d'un signe de la Résistance.


Dernière édition par Iskupitel le Jeu 24 Oct - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evna Ilya

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 02/10/2013
Localisation : A Inops ou derrière toi

MessageSujet: Re: Hospitalité résistante [Iskupitel et Evna Ilya] - CLOS   Dim 6 Oct - 16:39



Evna marchait à travers les rues d'Inops. Elle se souvenait bien avoir eu très peur de ces quartiers mal famés où toutes sortes de criminels, de trafics s'organisaient. Nul ne pouvait prétendre avoir été joyeux la première fois qu'il arpentait ces rues tortueuses, pleine de monde, peuplée de filles de joie, de coupe-jarrets, de petits et de grands voleurs, de mendiants. La première fois, quand elle était partie dur les traces de son père, elle se souvenait bien avoir eu peur de cette marée humaine, peur de ne jamais en revenir.

Elle passa devant les étals d'usuriers, dont certains lui étaient familiers. Sans rien ressentir, elle vit un vieillard à moitié mort de faim demander l'aumône. Au début, ce genre de spectacle lui serrait le cœur, mais à force de voir chaque jour tant de détresse, elle ne ressentait plus rien. Encore un détour et elle arriva dans une des rares rues désertes de la ville. Déserte car ce n'était pas une rue, juste un passage entre deux "maisons", si étroit qu'elle ne s'y glissait que de côté. Mais bientôt le passage s'élargit, sur une "cour" de quelques mètres carrés. Arrivée à destination, elle regarda la silhouette encapuchonnée et rabougrie lui faisant face. Elle rit.

"Arrête! Tu ne m'intimideras pas comme ça, Sylvia.
- Tsss, arrête de me nommer, on pourrait nous entendre! Je te signale que je risque gros, bien plus que toi, moi!
- On est à Inops, pas au Parlement, et Sylvia n'est pas ton nom là-bas..., Mais quelle nouvelle apportes-tu?
- Hmmm, rien d'intéressant... L'armée compte faire une descente à Inops, mais ils n'ont toujours pas de plan des égouts..., le député Estray est parti on ne sait où, pour trois à quatre semaines... Et c'est tout.
- Bien.

Evna allait partir, quand la femme lui rappela :

- Et petite peste, tu aurais pu crier plus fort que j'étais du Parlement, histoire que je me fasse prendre!"

Un instant, Evna envisagea de lui tordre le cou, mais ce contact, bien que pas le plus important, était majeur pour la Résistance : une sorte de secours, qui entendait tout ce qui se passait dans les coulisses du Parlement. Evna ne savait pas vraiment ce que Sylvia faisait là-bas, mais elle n'était pas députée.

De nouveau dans l'océan humain des rues, elle se heurta à un géant d'un mètre quatre-vingt au moins. Revenue à la réalité, elle vit brièvement le visage de l'homme. Celui-ci n'était jamais venu à Inops, car les habitants de ce coupe-gorge apprenait à se frayer un chemin dans l'immense foule sans difficulté. L'étranger, lui, se heurtait au moindre passant. Pourtant, Evna aurait juré l'avoir déjà vu. De plus, l'homme ne faisait pas très "couleurs locales", tout en étant "couleurs locales". C'est-à-dire qu'il ressemblait à un Inopsien, sans en être un, un peu comme s'il se déguisait. Mais bien vite, Evna l'oublia.

De retour au QG, dans les égouts, elle se renseigna sur Iskupitel Estray... Député du parti technocrate... Né sur Aër... marié..
Soudain, ses yeux verts s'agrandirent. Le visage sur l'écran était celui de l'homme de tout à l'heure, elle l'aurait parié.




XXX


Dernière édition par Evna Ilya le Lun 7 Oct - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskupitel
Membre du Parti Technocrate
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 01/09/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Géopolitique/Macropolitique.

MessageSujet: Re: Hospitalité résistante [Iskupitel et Evna Ilya] - CLOS   Dim 6 Oct - 17:35

Iskupitel poursuivait sa lente et sinueuse marche à travers Inops, heurtant les mendiants comme les filles de joie, les mourants comme les marchands. Au détour d'une ruelle, il parvint à une rue plus grande, plus espacée et plus odorante. Les égouts, à même le sol, le forcèrent à soulever le pied mais, glissant, il fut poussé jusqu'à un mur. Se redressant péniblement, il entendit quelques fines voix déboucher d'une cour intérieure, de l'autre côté d'une ruelle si fine qu'il n'aurait pu l'emprunter.

"Et petite peste, tu aurais pu crier plus fort que j'étais du Parlement, histoire que je me fasse prendre!"

Quelqu'un du parlement ? Ici ? Si cette personne avait été de la Sacra Ecclesia, comme lui, il en aurait entendu parler par ses supérieurs. Et l'on ne vient pas sans raison à Inops. Il y avait sûrement un lien entre cette voix et la Résistance. Alors qu'il se reculait pensivement de l'entrée de la ruelle, il se heurta à une jeune femme de moins de 20 ans qui le fixa un moment de son regard vert et puissant. Alors qu'elle détournait les yeux et s'éloignait, Iskupitel put admirer sa démarche légère et fluide, fendant la foule comme une lame fend un fruit tendre. Persuadé que cette femme était mêlée à la Résistance, il la suivit, la perdant parfois de vue mais parvenant toujours, du fait de sa grande taille, à retrouver à peu près son sillage.
Après plusieurs minutes de marche, elle s'arrêta devant une porte en bois, regarda de chaque côté de la route, et entra dans un bâtiment noir dont la moitié du toit s'était effondrée depuis fort longtemps. Le plus discrètement possible, il attendit quelques minutes puis emprunta le même chemin, qui le mena dans les égouts. Hélas, il avait perdu la trace de la femme. Alors qu'il errait de nouveau, il entendit une voix susurrer, dans son dos.


"Qu'est-ce que tu fais là, toi ?"

"Je, euh... je me promène."

"Tu te promènes, hein ? Tu n'as rien à faire ici. Qu'est-ce que tu cherches ?

"Je cherche la Résistance.", dit-il en se retournant, tentant de faire face à son interlocuteur.

"C'est pas par ici. Va-t-en, ou tu tâteras de ma pique !"

"Merci bien pour vos explications, Monsieur..."

"Allez, bouge de là."

Iskupitel se retourna lentement, esquissant un pas vers la sortie. Alors qu'il tournait le dos à la voix dont il n'avait pas déterminer la provenance, un chiffon humide fut plaqué contre sa bouche, et, alors que ses paupières devenaient lourdes et se fermaient d'elles-mêmes, il perçut :

"Pas si vite ! On va d'abord t'emmener voir Madame Ilya, voir combien tu vaux..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evna Ilya

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 02/10/2013
Localisation : A Inops ou derrière toi

MessageSujet: Re: Hospitalité résistante [Iskupitel et Evna Ilya] - CLOS   Lun 7 Oct - 16:35

Le visage de l'hologramme était celui de l'homme de tout à l'heure, ce qui expliquait bien des choses. Tout d'abord, l'impression de déjà vu et ensuite sa "nouveauté" à Inops. Mais pour qu'un politicien s'aventure à Inops, il fallait vraiment quelque chose de très important, capable de le faire briller encore davantage, surtout pour un  membre assez important du parti technocrate. Mais quoi?

* Voyons, il doit avoir un motif important, pour risquer ainsi sa vie. Soit il ne peut s'y soustraire, soit c'est un fou que la folie des grandeurs a poussé... Ou alors, le Parlement veut mener une action majeure à Inops, quelque chose qui soit plus efficace que les régulières descentes de l'armée.... Une descente! Justement, Sylvia en avait parlé, d'une "intervention". Et, si un député était là, ça pouvait bien être très très préparé et soigné, pas comme toutes les autres. Et le seul motif d'une telle action serait d'éliminer... LA RESISTANCE!*

Alors que peu à peu des liens se constituaient dans son esprit, son cœur battait à la chamade : elle ne voulait pas se faire prendre et aller  à l'échafaud comme son père! Elle devait le retrouver au plus vite, avant que cela ne se passe! Il fallait aussi contacter Sylvia pour savoir précisément quand cela aurait lieu. STOP! Elle se laissait gagner par la panique, alors que pour une fois il y avait le temps. Elle respira à fond et rouvrit ses yeux verts, plus sereine. Bien. Iskupitel devait traîner dans le coin des égouts puisque l'intervention était liée à la Résistance. Mais il pouvait être n'importe où dans In...

Un bruit sourd au-dessus de sa tête interrompit ses réflexions. Elle se précipita dehors, et vit Kyo, le corps inanimé de l'homme qu'elle cherchait dans les bras.

"On va d'abord t'emmener voir madame Ilya, voir combien tu vaux...
- Il vaut bien plus que ce que tu penses... Bien trop pour que ce soit moi qui m'en occupe : c'est un député technocrate.
- Et alors?
- Je n'ai AUCUNE importance dans la Résistance, Kyo, fit-elle en insistant lourdement sur "aucune"
- Justement, imagine, si tu apportes tous ces renseignements qu'il va te donner, tu vas bien progresser... Et je sais bien que j'aurais le droit à ma part du gâteau..., susurra-t-il.
- Et moi je ferais écharper par ta trahison, Kyo. Je ne suis pas une novice je te rappelle, et les coups fourrés, j'en ai connu.
- Tssss, siffla-t-il en colère
- Mais j'accepte.
- Tu n'obéis à aucune logique Evna Ilya.
- Je sais bien que j'en sais plus sur toi que tu ne crois, et des choses pas toujours bonnes pour toi...
- Tu me menaces?! De toute façon tu mens.
- Peut-être ou peut-être pas. Aide-moi à amener en bas notre invité... de marque. Merci... Maintenant, laisse-moi seule.
- Tu sais quoi de compromettant sur moi?
- Que la Saccra Elesia t'emploie.
"

Il resta coi et sortit.

" Maintenant, à nous deux... On va voir qui est le plus malin... Et je m'en sortirai, crois-moi, je te ferais cracher le morceau."

Elle eut un regard impénétrable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskupitel
Membre du Parti Technocrate
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 01/09/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Géopolitique/Macropolitique.

MessageSujet: Re: Hospitalité résistante [Iskupitel et Evna Ilya] - CLOS   Lun 7 Oct - 23:36

Endormi seulement à moitié, le député parvint à soulever sa paupière gauche à temps pour voir l'homme qui l'avait assommé et avoir une très légère impression de déjà-vu, rapidement effacée par le fin dos de "Madame Ilya". Alors que ses paupière se refermaient à nouveau, il fut pris du pressentiment que s'il s'endormait il laisserait passer peut-être sa seule chance de s'en sortir vivant. Les résistants étaient des êtres dangereux, et cette Madame Ilya ne semblait pas déranger à la règle.
Il se leva prudemment, sans faire aucun bruit, ne prenant appui que sur le mur contre lequel il avait été jeté, et, malgré les liens retenant ses mains, il put se redresser. Rapidement, sa tête oscilla de 90° vers chaque oreille, sans qu'il voie une sortie possible.
La pièce dans laquelle il avait été jeté était petite, basse de plafond - il touchait presque le plafond, une fois debout -, ses murs étaient d'un gris fade et vide, tandis que la lumière ne provenait que d'un unique spot fixé au plafond, à côté d'une petite poignée discrètement placée.
Iskupitel, fixant la poignée, fit quelques pas en sa direction, tentant toujours de ne pas faire de bruit, profitant d'un moment de lucidité mentale. Agrippant le morceau de métal froid et se rendant compte que c'est de la roche, il fond en larmes de joie et la pousse, provoquant un grincement assourdissant qu'il utilisa afin de s'extirper hors du trou.

Retrouvant les égouts de la ville, le député, boitant à présent, referma en toute hâte la trappe, tentant d'y bloquer son hypothétique tortionnaire puis fuyant à travers un dédale incommensurable de tuyaux, de coursives et de tunnels tous plus ou moins engorgés d'eaux usées et malodorantes jusqu'à tomber nez à nez avec un colosse de deux mètres aux bras plus épais qu'Iskupitel.


"D'où est-ce que tu viens, gamin ?"

"Je, euh... De chez Madame Ilya, et je me suis perdu" tenta-t-il naïvement d'avancer pour se faire passer pour un des résistants.

"Madame Ilya ? Depuis quand c'est une Madame, elle ?"

"Eh bien, mais... depuis aujourd'hui même !"

"Bon, dis-moi d'où tu viens, j'aime pas les plaisantins."

"Dites-moi juste comment sortir !" supplia Iskupitel, joignant les mains.

"Et tu pensais que ça allait marcher avec un des plus anciens vétérans de la Résistance ?"

L'armoire à glace le saisit par le bras et, lui infligeant un coup considérable sur le crâne, l'emmena de nouveau dans le réduit qu'il avait vainement tenté de fuir.


Dernière édition par Iskupitel le Lun 14 Oct - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evna Ilya

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 02/10/2013
Localisation : A Inops ou derrière toi

MessageSujet: Re: Hospitalité résistante [Iskupitel et Evna Ilya] - CLOS   Mar 8 Oct - 16:52



"Et tu croyais que ça allait marcher avec l'un des plus anciens vétérans de la Résistance?"

Balder vint avec le prisonnier dans les bras. Argh! Comment avait-elle pu le laisser s'échapper? Elle comprenait maintenant pourquoi elle était toujours une sous-fifre! Bien trop imprudente! Mais en apprendre plus sur la Grande Descente (ce surnom lui avait paru des plus appropriés), peut-être même sauver la Résistance, lui apporterait la gloire et l'honneur.... Peut-être serait-elle la première "seconde" du Grand Chef à être nommer aussi jeune...Elle resterait dans l'histoire, si grâce à elle, la Résistance survivait et gagnait... On verrait son visage dans tous les livres d'histoire... Des statues à son effigie seraient construite sur Chalcitis... Et pas que, bien entendu.

Emportée dans ces pensées mégalomanes, elle dut pourtant reprendre ses esprits quand on lui ramena Iskupitel. Balder, une véritable armoire à glace, haute de deux mètres... Aïïl... Son chef. Tout à coup, ses douces espérances s'envolèrent.

"C'est qui, lui, qu'est-ce qu'il fait là, Evna?

Elle avait le choix : si elle mentait, à elle le gloire et si elle disait la vérité, c'était plutôt des cris, se retrouver avec des missions de novice, bloquer son ascension. Elle n'hésita pas plus d'une fraction de seconde :

"Lui? Je sais pas, un nouveau à Inops, je veux l'interroger, Sieur. (son supérieur était un peu égocentrique, depuis qu'alors qu'il était plus jeune, il avait eu une promotion, et comme avant, lui et Evna n'était pas dans les meilleurs termes... d'où ce surnom qui le glorifiait)
- Tu perds ton temps, et si tu t'ennuies à ce point-là, je peux te donner de l'ouvrage Evna...
- Ça ira, j'en trouverai moi-même, Sieur..."

Elle avait dû accentuer sur le surnom, ce qui parut lui satisfaire, et il sortit, la laissant seule, le député et elle... Se tournant vers lui, elle lui lança :

"Ça, prépare-toi à me le payer! Et cher! Mais commençons, puisque tu es réveillé!"

Elle ferma la porte à double tour.

"Tout d'abord, sache que contrairement à ce que j'ai dit à Balder, je sais parfaitement qui tu es... Iskupitel Estray. Et malheureusement pour toi, tu seras l'homme qui va passer du temps, beaucoup de temps avec moi...
Voyons... Tu es du Parlement. Question n°1, qu'est-ce qui te pousse à commettre l'acte suicidaire de venir à Inops?"


Elle parlait d'un ton agressif, ayant perdu tout sang-froid d'avoir dû s'écraser devant ce Balder. Assise en face de son prisonnier, son regard flamboyait de rage : elle faisait peur à voir.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskupitel
Membre du Parti Technocrate
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 01/09/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Géopolitique/Macropolitique.

MessageSujet: Re: Hospitalité résistante [Iskupitel et Evna Ilya] - CLOS   Dim 20 Oct - 19:57

Ecrit en coopération avec Evna Ilya


- Qu'est-ce qui te pousse à commettre l'acte suicidaire de venir à Inops ?

- J'ai rien à dire à une catin comme vous.

- Mauvaise réponse, répliqua-t-elle, imperturbable.

- Qu'est-ce que vous voulez savoir, alors ?

- Pourquoi es-tu venu ici ?

- Ça, vous ne le saurez jamais. Voulez-vous savoir autre chose ou puis-je repartir ?

Evna se mordit la lèvre, désappointée. Elle n'aimait pas les manières brutales de la Résistance, pleine d'aiguilles et autres instruments pointus qui lui faisaient froid dans le but. Mais l'homme semblait décider à se taire. Alors elle réfléchit : il y avait des méthodes un peu moins cruelles mais plus efficaces. Le souvenir de ses vieux gros livres d'histoire lui rappela les interrogatoires de 48 heures.

- Parlez-moi de l'intervention qui va avoir lieu.

- Pourquoi aurais-je connaissance d'une intervention ?

- Parce que tu es un député, et que le Parlement sait quand des interventions majeures se préparent. Mais ici, c'est moi qui pose les questions. Alors qu'en sais-tu ?

- Pensez-vous réellement que je serais venu si une intervention "majeure", comme vous dites, s'apprêtait à avoir lieu ? Pensez-vous réellement que l'Armée a besoin d'envoyer un pauvre homme chétif comme moi - vous n'avez qu'à regarder avec quelle facilité l'on m'a ici maîtrisé - effectuer une quelconque mission de repérage ou d'éclairage ? Nous pensez-vous idiots ? Nous pensez-vous faibles ? Nous pensez-vous inconscients ? Votre Résistance est honorable, mais vous avez fait votre temps. Il n'est plus de raison de résister. Le peuple est heureux et le monde va bien. Relâchez-moi, et je promets de plaider en la faveur de l'épargne de votre vie, lorsque vous serez jugée. Ne craignez-vous aucunement les conséquences de votre travail ici ? N'avez-vous aucune envie de survivre et de passer à autre chose ? De faire table rase sur cette erreur idéaliste de jeunesse ? Il est un temps où toute résistance devient futile. Coopérez, relâchez-moi, et je pourrai vous sortir de ce bourbier qu'est Inops.

« Je pourrais vous sortir de ce bourbier qu'est Inops » Les mots résonnèrent dans l'esprit d'Evna. Elle se retrouvait de nouveau face à ce joie difficile, celui qui l'empêchait de dormir la nuit. Elle ne savait toujours pas.... Devait-elle suivre son père au risque de sa vie? Serait-il fier d'elle ou voudrait-il qu'elle ne fasse pas comme lui? Et puis, si elle quittait la résistance, Balder le lui avait dit, elle ne serait plus rien. Que ferait-elle? Elle ne savait rien faire, sauf se terrer. Mais les paroles d'Iskupitel lui semblait suspecte. il parlait de la Résistance comme quelque chose qui allait bientôt appartenir au passé. Maintenant, ses soupçons lui semblaient plus fondés que jamais. Mais elle enchaîna pendant des heures les questions, sans s'arrêter, surexcitée par la peur de ce qui allait arriver.

Les heures furent longues et dures, mais le député était resté fort, et n'avait pas cédé à la panique. Les réponses étaient nulles, et les blessures n'étaient que psychologiques. La geôlière comme le prisonnier étaient exténués, mais la flamme de l'abnégation brûlait encore dans les yeux d'Iskupitel, qui faisait face à Evna Ilya de son regard droit.


- Quoi que vous fassiez, Madame - et ceci bien que vous ne vous soyez pas présentée -, vous ne me ferez pas plier. Je connais nombre de techniques d'interrogatoire, et je sais également à quel point vous êtes novice. J'ai tenté de vous sauver, de vous proposer une échappatoire à ce cloaque puant. Vous avez refusé ma main grandiosement tendue, alors abandonnez tout espoir de recevoir mon pardon. S'il y a bien une chose que j'abhorre dans ce monde, c'est le refus des gens qui sont mis face à une situation des plus intéressante. Je ne suis pas seul, Madame. Sachez-le.

À peine avait-il fini sa phrase, qu'Evna reçut un puissant coup à l'arrière du crâne, et perdit connaissance. Tout devint noir, et elle emporta avec elle l'image du député.


Regardant hautainement le corps de la résistante, Iskupitel émit un petit rire sardonique, et se redressa pour faire face à un homme de sa taille, armé jusqu'aux dents et tout de noir vêtu.

- Merci, vous m'avez sauvé la vie. À qui ai-je l'honneur ?

- Ici, on m'appelle Kyo. J'étais le garde du corps de la Belle au Bois Dormant.

Kyo enleva son masque opaque, dévoilant un visage dur et creusé aux yeux rapprochés et maigres. Arborant un rictus, il regarda pensivement le corps de son ancienne patronne.

- Oui, je vous reconnais, à présent.

- À ce propos... excusez ma rudesse lorsque je vous ai emmené ici, toute à l'heure.

- Nous sommes quittes. Comment sortons-nous d'ici ?

- Suivez-moi, je m'en occupe. Je suis heureux de travailler pour un membre important de notre Organisation.

Emportant Evna Ilya sur son dos, Kyo sauta hors du réduit, Iskupitel à ses côtés, et ils empruntèrent une série de conduits tous les plus sombres les uns que les autres avant de déboucher sur l'air vicié d'Inops, qu'ils inhalèrent goulûment, vérifiant que personne ne les trouvait suspects, avant de reprendre leur marche vers l'extérieur du quartier et le Quartier Général de la Sacra Ecclesia, où ils déposèrent la jeune femme dans une cage lugubre et mal entretenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evna Ilya

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 02/10/2013
Localisation : A Inops ou derrière toi

MessageSujet: Re: Hospitalité résistante [Iskupitel et Evna Ilya] - CLOS   Lun 21 Oct - 16:31




Il fait noir, elle ne veut pas bouger. Elle pense à peine. Elle a froid. Elle aimerait bien une couverture. Et puis elle a mal aussi. Un terrible mal de tête, qui lui donnait l'impression que d'une minute à l'autre son cerveau allait exploser. Elle percevait chaque pulsation de son cœur avec une acuité inaccoutumée. Ainsi, lentement elle revint à elle. Elle se rendit alors compte qu'elle était dans le noir parce qu'elle avait les yeux fermés. Elle les rouvrit.

Que... Que faisait-elle en cage? Alors elle se souvient de ce qui c'était passé la veille. Elle poussa un juron. Désormais, elle était en mauvaise posture. D'abord, tout le gouvernement allait bientôt se lancer à sa poursuite (si elle parvenait à s'échapper), et tout le monde connaîtrait son visage. Surtout avec la cicatrice qui allait rester si elle ne pouvait soigner décemment sa plaie... Sa plaie.... Il y avait quelque chose d'important avec cette balafre. Mais elle n'avait pas encore repris tous ses esprits. Elle observa sa prison. Exiguë, encore plus glauque que les égouts d'Inops,  apparemment, Iskupitel n'avait pas apprécié son séjour... Mais peut-être que Kyo comprendrait ce qui c'est passé, il était quelqu'un d'intelligent après tout.

Kyo... Kyo! KYO! Kyo, qui d'autre...? Qui d'autre « marquait » ses proies de la sorte, pour mieux les repérer en cas de problèmes? Non, ce n'était pas possible... De grosses larmes roulèrent sur ses joues. Voulait-il donc tant sa ruine? Il savait bien que la Résistance l'apprendrait à présent, et qu'elle se ferait traquer par ses camarades d'autrefois. La Résistance ne pardonne pas qu'on ait cherché à la duper. Doucement, elle se mit à sangloter. Il y avait un peu d'espoirs déçus dans ses larmes. Elle se rendormit, le cœur lourd de soucis.

Quand elle se réveilla, il faisait toujours un peu sombre, mais la migraine ne martelait plus ses tempes. Enfin, elle était lucide. D'abord, analyser la situation. Déjà, elle ne mourrait pas : la peine de mort n'existe plus. Ensuite, Kyo était un ennemi. Puis, elle ne savait pas quoi faire : elle serait poursuivie. Elle ne voulait pas aller sur la planète-prison. Elle ne voulait pas mourir non plus. Que faire alors? Evna inspira profondément. Déjà, s'échapper. Ensuite aviser. Une pensée la traversa. Pourquoi était-elle calme? Elle la chassa aussitôt de peur de perdre cette sérénité.

D'abord observer. La cage était étroite, suspendu sur une rivière qui contenait bien autre chose que de l'autre. Elle ne savait pas très bien où elle était... Pourtant, elle était déjà venue ici, elle l'aurait pariée. Or, elle n'avait jamais fait de visites à la prison transitoire d'Inops. Bizarre. Elle se mit à espérer. Elle entendit des pas approcher. Ceux de qui? Kyo? Iskupitel? Un gardien? Elle allait bientôt le savoir. La porte s'entrouvrit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskupitel
Membre du Parti Technocrate
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 01/09/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Géopolitique/Macropolitique.

MessageSujet: Re: Hospitalité résistante [Iskupitel et Evna Ilya] - CLOS   Lun 21 Oct - 19:07

Assis à un large bureau de verre finement éclairé par une lampe à la chaleur diffuse, Iskupitel regardait ses mains, tenant quelques feuilles de papier arborant des symboles et des sigles qu'il ne regardait même pas, le député était partagé entre le fait d'être sauvé des griffes d'Evna et le fait d'avoir enfermé la jeune femme. Il était confiant quant à la validité des promesses qu'il avait formulées quelques heures plus tôt, alors qu'il était dans la position inverse, et qu'il n'avait absolument aucun pouvoir et aucune liberté d'action. Mais il avait peur de le lui annoncer. Comme elle n'avait réagi que d'une manière violente, en l'interrogeant davantage, il ne savait si tel était son vœu, et il se prit à douter.

Pourtant, il posa lentement les feuilles et, ne quittant pas son regard vide, tourna la tête vers le coffre où il avait rangé son arme, à côté d'un carré de moquette verte destiné à le garder calme et doux lorsqu'il s'apprêtait à faire ce qui était communément admis être une bêtise. Alors qu'elle était là depuis son arrivée sur Terra au frais de la Sacra Ecclesia, son arme de poing n'avait jamais été utilisée, et il n'y avait jamais touché. Peut-être ne fonctionnait-elle même plus. Pourtant, en évitant soigneusement la moquette synthétique de couleur verte et la roche de la cheminée, il saisit la poignée du coffre, l'ouvrit et en sortit un coffret, dans lequel reposait un pistolet de 7ème génération, qui était le plus récent à l'époque de son arrivée. Depuis, il faisait office d'antiquité, mais  le morceau de métal conservait son allure agressive et menaçante.

Armé, il descendit les multiples étages à l'aide d'un ascenseur très rapide, et il faillit se perdre dans les dédales sous-terrains du bâtiment de la Sacra Ecclesia avant de trouver la cellule où avait été enfermée Evna. Ne prenant pas la peine de cacher son arme, il se dressa devant elle et, la toisant d'un air un peu compatissant, il lui dit froidement :


- Vous semblez seule, Evna. Votre cage est-elle agréable ? N'avez-vous pas envie d'en sortir ? Si vous le voulez, je peux arranger cela. Nous vous conférerons une nouvelle identité, et vous serez une femme nouvelle. Le seul bémol est que vous aurez obligation d'aller vivre loin de Terra, sur Aër ou Chalcitis, afin de mener une vie nouvelle. Qu'en dites-vous ? Accepterez-vous ma proposition?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evna Ilya

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 02/10/2013
Localisation : A Inops ou derrière toi

MessageSujet: Re: Hospitalité résistante [Iskupitel et Evna Ilya] - CLOS   Lun 21 Oct - 19:36


- Vous semblez seule, Evna. Votre cage est-elle agréable ? N'avez-vous pas envie d'en sortir ? Si vous le voulez, je peux arranger cela. Nous vous conférerons une nouvelle identité, et vous serez une femme nouvelle. Le seul bémol est que vous aurez obligation d'aller vivre loin de Terra, sur Aër ou Chalcitis, afin de mener une vie nouvelle. Qu'en dites-vous ? Accepterez-vous ma proposition?


La résistante avait dû mal à le croire. Après son accueil peu chaleureux, pourquoi insistait-il? Peut-être comptait-il la faire souffrir grâce un plan machiavélique. Pourtant, le député avait l'air sincère...

Evna ne savait pas... Retourner sur Chalcitis, se rendre sur Aër... Et pourquoi n'irait-elle pas sur Terra. Lui dictait-on sa conduite?

Et maintenant, face au choix, elle savait que jamais elle ne se ferait à la routine.  Elle avait besoin de l'action, de l'aventure. De bouger, de courir, de se battre si nécessaire, pas de se lever, de travailler comme un esclave, de manger puis de retourner dormir, comme son père et sa mère. Elle voulait tout cela.

"J'accepte."

Ces deux mots rompirent le silence qu'elle avait laissé pesé le temps de sa réflexion. Mais, à cet instant, Kyo, ce sale traître surgit.

"Iskupitel, as-tu perdu la raison? Si tu la laisses sortir, elle va te prendre ton arme, te tuer et s'enfuir! Laisse-la moi! Je la remettrai moi-même aux autorités!

- Sale traître, tu mens! Et même si tu me remets aux autorités, je trouverais toujours un moyen pour te faire payer! Comment réagira la Résistance, quand elle sera que tu es un espion de la Saccra? Elle a des oreilles partout, et tu le sais parfaitement! Et même au fond d'un cachot plus pestilentiel que tout Inops, je saurais me réjouir de ta déchéance! Traître!"

Elle avait fini de cracher son venin. Pourtant, elle s'en voulait à présent : avait-elle réellement fait peur à Kyo? impossible de le dire, il était caché par l'ombre de la porte. Et Iskupitel allait-il croire que ce traître avait raison? Croyait-il qu'elle refusait la main qu'il lui tendait, alors qu'elle voulait accepter? Peut-être maintenant se demandait-il pourquoi... Il ne pouvait pas comprendre... Elle savait ce qu'elle voulait désormais... Allait-elle l'obtenir? Son avenir était entre les mains d'Iskupitel à présent. Et comme à chaque fois dans ces moments-là, elle fit une crise de panique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskupitel
Membre du Parti Technocrate
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 01/09/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Géopolitique/Macropolitique.

MessageSujet: Re: Hospitalité résistante [Iskupitel et Evna Ilya] - CLOS   Lun 21 Oct - 20:06

- Sale traître, tu mens! Et même si tu me remets aux autorités, je trouverais toujours un moyen pour te faire payer! Comment réagira la Résistance, quand elle sera que tu es un espion de la Saccra? Elle a des oreilles partout, et tu le sais parfaitement! Et même au fond d'un cachot plus pestilentiel que tout Inops, je saurais me réjouir de ta déchéance! Traître!"

Le regard de braises de la jeune femme coupa le souffle du député, qui regarda son arme un instant, pensivement. La détermination de la jeune femme l'étonnait. Elle était telle une sauvageonne, et il avait du mal, malgré ses années d'expérience, à la cerner totalement. Kyo s'en fut, soufflant et feignant l'inutilité de la chose. Sans un regard en arrière, il prit l'ascenseur, laissant Evna et Iskupitel seuls.

Iskupitel savait bien que s'il se faisait ainsi maîtriser par sa prisonnière, il risquait sa place de choix au sein de l'organisation. Mais il était ému de tant de fougue, et son acceptation le ravissait. Il avait à présent le dernier palier à franchir. Il lui fallait ouvrir complètement la cage, poser son arme, la faire sortir, et lui donner tout ce qui lui serait nécessaire pour sa nouvelle vie. Mais il ne pouvait le faire sans explications. Il ne pouvait se résoudre à la laisser dans l'ignorance. Son acte était généreux, mais pas désintéressé.


- Evna... si vous me permettez de vous appeler Evna... j'aurais un service à vous demander en échange de votre libération. Il faudrait que, une fois libre, vous alliez sur Aër parler à mon père. Je ne peux, personnellement, en tant que député, partir de Terra pour le moment, et j'ai besoin de lui faire passer un message. Accepterez-vous cela ? Comme vous pouvez le voir, je suis sincère, j'ai réellement envie de vous libérer. Me rendrez-vous ce service, de manière à ce que nous soyons quittes ? Contrairement à ce qu'a dit cet idiot de Kyo, j'espère que vous ne me livrerez pas aux autorités. JE vous fais suffisamment confiance pour cela. Acceptez, je vous en prie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evna Ilya

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 02/10/2013
Localisation : A Inops ou derrière toi

MessageSujet: Re: Hospitalité résistante [Iskupitel et Evna Ilya] - CLOS   Mar 22 Oct - 16:44



- Evna... si vous me permettez de vous appeler Evna... j'aurais un service à vous demander en échange de votre libération. Il faudrait que, une fois libre, vous alliez sur Aër parler à mon père. Je ne peux, personnellement, en tant que député, partir de Terra pour le moment, et j'ai besoin de lui faire passer un message. Accepterez-vous cela ? Comme vous pouvez le voir, je suis sincère, j'ai réellement envie de vous libérer. Me rendrez-vous ce service, de manière à ce que nous soyons quittes ? Contrairement à ce qu'a dit cet idiot de Kyo, j'espère que vous ne me livrerez pas aux autorités. Je vous fais suffisamment confiance pour cela. Acceptez, je vous en prie.

Evna se sentit soulagée. Kyo était parti, et Iskupitel ne retirait pas sa proposition. Quand à cette histoire de le livrer aux autorités... C'était bizarre, pourquoi le ferait-elle? Et puis Kyo avait proposéde l'envoyer, ELLE, aux autorités. Le député avait quelque chose sur la conscience. Quelque chose comme... La Saccra... Elle était partout... Voilà pourquoi Kyo l'avait trahie! Cette maudite Saccra! Elle se demandait comment on pouvait en faire partie, cela la dépassait : croire être inférieur, ridicule! Décidément, cette organisation était partout.

Quant au message qu'Iskupitel demandait de transmettre, elle n'aurait que cela à faire! Une vie pleine d'aventures l'attendaient après, alors un petit message, ce serait comme le calme avant la tempête.

« Je n'y vois aucune objection. ». Ces mots sonnaient faux à ses propres oreilles, trop formels, pas très         « Evniens ». Aucune importance.

Elle réfléchit une dernière fois à ce qu'elle s'apprêtait à faire. Elle respira à fond et sortit de la cage. Elle n'aimait pas vraiment Iskupitel (elle ne l'avait pas mis en cage, elle, mais dans un cachot, et propre en plus, pas comme ces barreaux poisseux!). Sa rancune mettrait du temps à s'apaiser, mais tant pis. Néanmoins, il avait été généreux de faire une telle offre et elle le savait. Elle posa son pied sur le sol. Enfin, elle était libre, elle allait pouvoir sortir et respirer un air pur, tellement moins pestilentiel qu'Inops.

"Quel est ce message que je dois transmettre? Comment retrouverai-je votre père?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskupitel
Membre du Parti Technocrate
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 01/09/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Géopolitique/Macropolitique.

MessageSujet: Re: Hospitalité résistante [Iskupitel et Evna Ilya] - CLOS   Mar 22 Oct - 21:50

[quote="Iskupitel"]
- Je n'y vois aucune objection.

Lorsqu'Evna prononça ces mots, Iskupitel émit un faible soupir de soulagement, réellement ravi qu'elle accepte. Il la rassura encore une fois, armé de sa seule paire d'yeux doux, et il posa son arme à terre, confiant. Dans sa main droite, il tenait un papier.

- Quel est ce message que je dois transmettre ? Comment retrouverai-je votre père ?

Un large sourire accompagna son regard heureux, et il tendit le morceau de papier à la jeune femme.

- Voici le message. C'est du papier ignifugé et, en général, protégé contre tous les désastres naturels. Si vous souhaitez en connaître le contenu, c'est une lettre que j'adresse à mon père. À l'intérieur de celle-ci, j'y décris pourquoi je suis parti sans le lui dire, et pourquoi Othia est morte - Othia, c'est ma mère. En la lisant, il saura aussi ce que j'ai vécu depuis mon arrivée sur Terra, et quel est mon projet pour le Res Novae. J'espère qu'il sera fier de moi. Je pense qu'il le sera. Si cela vous intéresse, Evna, ma lettre narre également les raisons de mon engagement dans la Sacra Ecclesia. Je vous fais confiance pour ne pas divulguer cela. Quant à comment le retrouver, c'est relativement simple : Une fois arrivée sur Aër, cherchez l'homme le plus pauvre au sein du village le plus pauvre de la région la plus pauvre de la planète. Parmi ceux-ci, prenez le plus triste des plus tristes. S'il s'appelle Eheth, c'est bien lui. Pas besoin de décliner votre identité, cela vous mettrait en danger plus qu'autre chose.

L'étape qu'il venait de franchir était une grande étape, et son cœur battait la chamade, craignant de trop faire confiance à la jeune révolutionnaire. Une esprit ne pouvait se changer et se reformater aussi aisément et rapidement, mais elle était son dernier espoir de faire parvenir ce message à son père. Il devait prendre ce risque, et il se devait de révéler la quasi entièreté du contenu de la lettre pour dissimuler les quelques phrases les plus importantes et les plus confidentielles qui motivaient l'écriture, tardive, de cette dizaine de pages. Malheureusement, sa seule chance était cette Evna Ilya, rebelle de profession et d'idéalisme, qui semblait plutôt instable. Mais elle semblait vouloir se rattacher à quelque chose d'extérieur à Inops, d'extérieur à toute sa vie de résistante. Et le fait qu'elle ait accepté son aide ne pouvait que le confirmer.

- Une dernière chose, Evna. Vous ferez ce que vous voudrez une fois hors d'ici, et je ne pourrai rien vous dire, mais j'espère que vous ne ferez pas l'erreur de retourner trop longtemps sur Terre : on risquerait de vous reconnaître. Je compte sur vous, Evna. J'espère que vous ne trahirez pas ma parole, car je ne trahirai pas la mienne.

Sur ce, il s'effaça devant elle, et lui indiqua d'un bras lâche mais déterminé un conduit aménagé qui la mènerait vers la sortie.

Empruntez ce chemin, et une fois dehors demandez à parler à Dobe. Il sait tout et saura s'occuper de vous. Bonne chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evna Ilya

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 02/10/2013
Localisation : A Inops ou derrière toi

MessageSujet: Re: Hospitalité résistante [Iskupitel et Evna Ilya] - CLOS   Mer 23 Oct - 16:58



"Empruntez ce chemin, et une fois dehors demandez à parler à Dobe. Il sait tout et saura s'occuper de vous. Bonne chance."

Evna prit son courage à deux mains, et s'enfonça dans le conduit. Pour s'affermir dans sa résolution, elle se rappela pourquoi elle avait accepté. Désormais, elle serait libre, et l'aventure l'attendait : la Résistance allait la traquer jusqu'à ce que mort s'ensuive. Elle avait accepté de son propre chef ce jeu-là.

Une fois dehors, l'intensité de la lumière du jour lui écorcha si violemment les yeux, l'aveugla tant qu'elle manqua heurter un homme. C'est alors qu'elle comprit qu'elle n'était plus au cœur d'Inops. Elle demanda à l'inconnu où elle pourrait parler à Dobe. On ne lui répondit pas. Elle demanda à un second, puis un troisième et ainsi de suite jusqu'à ce qu'un enfant lui fasse signe de le suivre. De nouveaux,  elle se retrouva dans des rues escarpées et bondées. Un instant elle se demanda si elle n'avait pas rêvé. Mais non, le gamin était toujours là, marchant devant, se faufilant si vite qu'elle avait dû mal à le suivre. Bientôt, il s'arrêta devant un géant.

"Dobe, quelqu'un veut te voir!"

L'entretien avec le colosse dura de longues minutes. Au bout du compte, Evna avait une nouvelle identité, une nouvelle histoire et un billet pour se rendre sur Aër où Evna s’acquitta de sa mission avant de retourner sur Terra...

Il était temps pour elle de construire sa légende.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskupitel
Membre du Parti Technocrate
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 01/09/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Géopolitique/Macropolitique.

MessageSujet: Re: Hospitalité résistante [Iskupitel et Evna Ilya] - CLOS   Mer 23 Oct - 19:20

En la voyant s'éloigner et emprunter le conduit étroit jusqu'à la sortie, sûrement la plus claire et la plus aveuglante qu'elle ait jamais pu vivre, Iskupitel repensa au véritable contenu de sa lettre et de l'importance qu'elle représentait pour lui. Si son père ne l'obtenait pas, il se pourrait qu'il aurait à lui-même rentrer sur Aër, quels qu'en soient les risques et quel que soit le délai. Il sentait, au fond de lui-même, qu'il s'en remettait peut-être trop à cette jeune femme; Mais avait-il réellement le choix ? Il serait bien vite fixé quant à sa loyauté envers lui.
Un peu morose et en pleine appréhension, il emprunta l'ascenseur et remonta les étages qu'il avait, quelques minutes plus tôt, descendus de la même manière. Une fois dans ses quartiers, il reposa son arme dans son coffre, s'assit lentement à son bureau et posa la main sur un petit carré de moquette synthétique de couleur verte, au contact de laquelle il se mit à sourire, à pencher la tête et à fermer les yeux, comme en extase. Durant sa transe, il rêva.

Il était dans un grand champ Aërien, et il faisait face à un mammifère lourdement poilu à quatre pattes dont la tête était garnie de cornes. Après un meuglement, l'animal s'en fut, et Iskupitel rentra vers une hutte en bois de style local dans laquelle se trouvait sa mère.


- Maman, où est Papa, dis-moi ? dit le jeune Iskupitel, sa voix encore aiguë.

- Il est parti chassé, Isku, tu le sais bien, je te l'ai déjà dit cent fois. Allez, cours chercher de l'eau pour que je puisse nous cuisiner quelque chose à manger.

- J'y cours, Maman ! Regarde comme je cours !

Alors qu'il y courait, il se retourna afin de regarder une dernière fois sa mère, et ne put qu'arrêter de courir. Figé là, seul, au milieu de nulle part si ce ne sont quelques rochers épars, il fut soufflé par une première explosion, qui fut suivie d'une seconde, et il vit dix hommes lourdement armés investir la hutte, s'emparer de sa mère et repartir par un col de montagne. Que dirait-il à son père ? Que s'était-il passé ? Iskupitel ne savait plus où il était, et la seule chose qu'il trouva à proximité qui puisse le réconforter était un veux morceau de moquette synthétique de couleur verte, qu'il caressa comme un enfant caresse un doudou pendant des jours, les yeux écarquillés, incapable de parler.

Le député revint de sa transe et essuya ses larmes. Othia, sa mère, était partie pour toujours, il ne pouvait rien faire contre cela. Pas pour le moment, du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evna Ilya

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 02/10/2013
Localisation : A Inops ou derrière toi

MessageSujet: Re: Hospitalité résistante [Iskupitel et Evna Ilya] - CLOS   Jeu 24 Oct - 18:36



Vers Terra, Evna pensa à tout ce qu'elle venait de vivre. Trouver le père d'Iskupitel n'avait pas été difficile. Elle lui avait remis la lettre, et était partie. Elle n'avait pas pris la peine de la lire, et encore moins de rester. Jenna Aïli n'avait rien à faire sur Aër.

Jenna Aïli... Sa nouvelle identité. Jenna Aïli, née sur Chalcitis. Les deux parents ont été anti-révolutionnaire, mais elle n'a pas choisi leur chemin. Après, les détails, elle les inventerait.

"Votre attention s'il vous plaît, nous allons nous poser sur Terra dans 20 secondes...19..18 etc."

Devant l'astroport, seule, avec un petit sac pour tout bagage, Evna alias Jenna, se sentait un peu perdue au milieu de cette foule. Lentement, tremblante, éplorée, Evna se dirigea sur la route d'Inops. Sur le chemin, au loin, elle distingua deux visages familiers. Son cœur se mit à battre à la chamade. Est-ce qu'elle allait y arriver? Elle s'efforça à ne pas poser son regard sur eux. Ils ne la reconnurent pas sous sa nouvelle apparence.

Sur les routes, de nouveau errante, comme autrefois, sur Chalcitis, quand elle était plus jeune et désœuvrée. Elle réfléchit. Elle s'apprêtait à redevenir une Résistante, à être près de la flamme qui pouvait l'emporter au moindre faux pas. Elle pénétra dans les rues sombres d'Inops. Elle en avait assez d'être en bas de l'échelle. désormais, la Résistance avait une femme décidée à obtenir ce qu'elle voulait dans ses rangs. Jenna Aïli.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hospitalité résistante [Iskupitel et Evna Ilya] - CLOS   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hospitalité résistante [Iskupitel et Evna Ilya] - CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ilya Bryzgalov signe à...
» Le bal du clos aux lys - j'veux pas y aller tout seul
» Partition mythique [Clos]
» Un matin à la volière... [sujet clos]
» L'Hospitalité est un art... #PV#

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Res Novae RPG :: Terra :: Inops :: QG de la Résistance-